img-questions
Questions et réponses

Vous avez le choix !

Vous avez le choix d’un directeur de funérailles et des services que vous voulez, selon votre budget. Il n’y a pas de grandes funérailles, ni de petites funérailles : il n’y a chez nous que des célébrations empreintes de respect et de dignité en hommage à la vie du défunt.

Comment choisir ?

Nous répondons à vos besoins… quels qu’ils soient, en vous offrant des services personnalisés, selon vos désirs et selon votre budget…. Sans compromis.

Peut-on embaumer une personne immédiatement après son décès ?

Non. Selon la Loi sur les laboratoires médicaux, la conservation des organes et des tissus et son règlement d’application, aucun embaumement ne peut avoir lieu avant six (6) heures après la constatation du décès par le médecin.

Que doit-on faire lorsque le décès survient la nuit ?

Il faut alors qu’un membre de la famille communique avec la maison funéraire de son choix qui effectuera les démarches nécessaires pour récupérer le corps. Le directeur de funérailles rencontrera ensuite la famille pour connaître ses intentions, préparer le corps pour l’embaumement et les funérailles.

Que doit-on faire lorsque le décès survient à l’étranger ?

On doit communiquer avec une maison funéraire de sa région comme s’il s’agissait d’un événement qui s’est produit localement. Celle-ci qui fera les démarches auprès des autorités du pays concerné et s’occupera de ramener le corps du défunt pour la famille.

Que doit-on faire lorsqu’un décès survient à l’hôpital ou à la maison ?

Lorsqu’un décès survient à l’hôpital , on doit informer le personnel infirmier de l’hôpital que vous avez choisi de faire affaires avec la maison funéraire de votre choix.

Lorsqu’un décès survient à la maison, un membre de la famille doit en informer la maison funéraire qui fera les démarches nécessaires. N’hésitez pas à communiquer avec la maison funéraire que vous avez choisie à toute heure du jour et de la nuit.

Peut-on procéder à l’inhumation en plein hiver ?

Malgré le climat rigoureux qui caractérise notre pays, certains cimetières sont accessibles en hiver et l’inhumation traditionnelle peut avoir lieu en dépit du sol gelé. D’autres cimetières, surtout dans de petites localités, sont fermés entre le 1er novembre et le 1er avril. On doit alors procéder à la mise en charnier des cercueils. Le charnier est un bâtiment situé au cimetière qui n’est pas isolé afin de conserver au froid les corps embaumés jusqu’au printemps, alors que l’on procédera à l’inhumation.

Combien devons-nous prévoir comme budget ?

On doit prévoir un budget variant de 2 500$ à 10 000$ ou 15 000$, selon la nature, le nombre et le coût des services funéraires que l’on désire. Ainsi, les frais funéraires seront plus onéreux si on demande à la maison funéraire d’inclure le coût d’un lot au cimetière et le coût d’un monument.

Quel prix devons-nous payer pour un cercueil ? Pour une urne cinéraire ?

Le prix d’un cercueil peut varier de 500$ ou 600$ si l’on désire un cercueil destiné à l’incinération jusqu’à 15 000$ pour un cercueil en bronze. Si on y ajoute une fausse tombe ou un sarcophage en béton pour sceller le cercueil, on ajoute encore à la facture. Il en va de même pour une urne cinéraire destinée à recevoir les cendres du défunt. Son prix peut s’échelonner de 350$ à 3 000$ selon le design et le matériau que l’on choisit. Dans les deux cas, ce sont des décisions qui se prennent en famille après consultation avec le directeur de funérailles.

Quelle différence entre le columbarium et le cimetière ?

Le columbarium est un endroit chaleureux et accueillant abritant un ensemble d’habitacles contenant des centaines de niches. Chacune peut recevoir une urne cinéraire contenant les cendres d’un défunt. Le columbarium est accessible toute l’année aux familles des défunts.

Le cimetière est un lieu extérieur public ou privé et sacré, généralement bien paysagé et entretenu, où l’on enterre les restes humains dans une urne cinéraire ou un cercueil dans une fosse creusée dans le sol. On signale habituellement le lieu de repos des défunts par une plaque ou une pierre tombale portant une inscription. Le cimetière est généralement accessible toute l’année.

Comment choisir entre l’incinération et l’inhumation traditionnelle ?

Voilà une bonne question. Au Québec, l’incinération ou la crémation est un phénomène assez récent puisqu’elle est permise depuis 1983 seulement. Il est souhaitable de consulter votre directeur de funérailles pour évaluer avec lui la meilleure solution pour vous et votre famille. Il vous sera alors plus facile de prendre une décision.